Les antiquaires sont des collectionneurs et les moments d’obscurcissement leur font oublier que cet objet est leur gagne-pain. 

Rôle social

un antiquaire à Paris contribue à rendre les villes plus amusantes, plus cultivées et plus intéressantes, au même titre que d’autres entreprises culturelles telles que les galeries d’art ou les librairies. S’il y a quelque chose qui caractérise les villes du XXIe siècle, c’est bien l’uniformité de leurs centres. La conception de ces espaces urbains, au-delà des monuments du passé est bien marquée par les directives esthétiques et de consommation imposée par les grandes marques et les franchises mondiales qui ont accaparé les commerces traditionnels et les boutiques historiques. Le commerce culturel, une hôtellerie très spécifique et un certain commerce de proximité, est les derniers espaces qui combattent dans l’inégalité des armes l’uniformité engourdissante qui nous inonde.

Collectionneur

En dehors de la collection qui comprend ce qu’il a cherché et trouvé dans les endroits les plus improbables, et qu’il met en vente dans son espace, il est très difficile pour un antiquaire de ne pas se jeter dans l’accumulation de certains objets qui tombent entre ses mains, en résistant à l’envie de leur dire adieu pour toujours et en leur donnant une place dans sa maison. Ainsi, l’antiquaire finit par devenir un collectionneur plus ou moins frustré, puisque le destin de sa profession est de se débarrasser d’objets dont il tombe souvent amoureux. Le paradoxe se produit lorsque nous devons rendre compatible la joie d’une bonne vente avec la tristesse de l’adieu de ce que nous avons acquis dans un acte d’amour. 

Apprenti

 

Les antiquaires pensent à leur travail dans leur sommeil. Il lui est difficile de se déconnecter et tout moment est bon pour une conversation sur un sujet lié à sa profession : un achat en cours, une vente à conclure, un objet ou un travail à étudier. Enfin, les antiquaires étudient tous les jours et apprennent plusieurs choses chaque jour. La formation continue fait partie de leur métier. Apprendre des erreurs commises lors de l’acquisition d’un travail prend une importance particulière. Le territoire temporel dans lequel s’inscrivent les œuvres antiques comprend des siècles de création vaste et insondable, qui ont généré des informations littéralement impossibles à assimiler. Les pièces que l’antiquaire reçoit, ou qui éveillent son intérêt, signifient parfois une nouveauté unique, une apparition. Au fur et à mesure qu’elles arrivent, elles partent pour ne plus être vues Une seule pièce mérite toute votre attention et votre étude, même si c’est la première et la dernière fois.

Catégories : Styles